Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique Salons en relation avec l'IndeChaque année, le Salon Cartes met à l’honneur un pays parmi les grandes nations émergentes qui offrent un potentiel de développement important pour les produits, solutions et services de la “Smart Security“ (Cartes SIM, Cartes bancaires, documents sécurisés, services de confiance). Cette année, et du 6 au 8 novembre, c'est l'Inde et son immense potentiel de développement qui sont mis en avant...

En 2012, Cartes a choisit l’Inde. En effet, identité, paiement et téléphonie mobile sont des enjeux majeurs pour un pays qui représente la 2ème  population mondiale. Quels sont les grands projets déjà initiés et ceux à venir ? Comment les smart technologies vont-elles participer au développement accéléré du progrès économique et social de l’Inde ?

Aam Aamin : Préoccupation numéro 1 des projets de développement numérique en Inde

L’Inde est la plus grande démocratie parlementaire du monde mais aussi un pays en développement encore fortement rural (70% de la population). L’Aam Aamin, que l’on peut traduire de le Hindi par "Monsieur tout le monde" est la préoccupation numéro une de tous les projets de développement instaurés par le gouvernement, dont les objectifs sont de lutter pour l’inclusion sociale, financière et numérique. En novembre 2010, l’UIDAI (Unique Identity Authority of India) et le RGI (Register of India) ont lancé conjointement le projet Aadhaar, qui vise à doter les 1300 millions d’indiens d’une carte d’identité biométrique. Ce projet, qui figure comme le plus important de ce type au monde, a plusieurs objectifs, le premier étant naturellement la reconnaissance du droit à l’identité et la lutte contre la fraude. Mais la carte Aadhaar contenant un numéro unique et personnel permettra surtout à la population d’accéder plus facilement à des services comme la santé, l’éducation, le logement et tous les services sociaux. Ce numéro fera, également, office d’adresse légale pour envoyer ou recevoir de l’argent, rappelant ainsi que 45 % de la population ne dispose ni de compte bancaire, ni de Cartes de paiement. Des développements sont en cours pour mettre en place une plateforme (Aadhaar Enabled Payment System) capables de router des opérations financières (débit ou crédit transferts) avec le numéro Aadhaar, jouant ainsi aussi le rôle d’un IBAN bancaire, voire un jour d’un numéro de carte bancaire mais… sans carte.

L’Inde : un pays encore peu bancarisé

Depuis janvier 2011, la Reserve Bank of India (RBI) milite pour l’adoption de la carte à puce et de moyens d’identification forte pour les transactions online. Dans un souci d’indépendance vis-à-vis des grands réseaux internationaux, le NPCI (National Payments Corporation of India) a lancé en mars dernier le premier réseau interbancaire national. Baptisée RuPay, la carte de débit proposée est supportée aujourd’hui par une dizaine de banques. Elle est utilisable online, dans 91 000 automates bancaires et 590 000 terminaux de paiement. Initié il y a plus de 5 ans, ce projet qui vise à bâtir un système de paiement fonctionnant avec des commissions d’interchange bien inférieures à celles pratiquées par les grands réseaux internationaux, nourrit de grandes ambitions. RuPay est à la fois un challenge économique et social pour le gouvernement, qui souhaite assurer l’inclusion financière d’une partie importante de la population, en particulier dans les zones rurales, mais c’est aussi un challenge technologique qui devra sans doute composer avec avec le déploiement du paiement mobile.

Téléphonie mobile large bande : l’un des premiers marchés au monde d’ici 4 ans

Aujourd’hui, l’Inde compte plus d’abonnés à la téléphonie mobile (678 millions fin mai) que de porteurs de Cartes bancaires (300 millions de Cartes de débit, crédit et prépayées). C’est le second marché mondial de la carte SIM après la Chine avec une progression de 31% l’an dernier, tiré en partie par des téléphones équipés de plusieurs connecteurs SIM et un marché à 90 % de Cartes prépayées. D’ici 4 ans, la GSMA prévoit que le pays deviendra le second marché mondial de la téléphonie large bande* avec 367 millions de connexions. Autant d’éléments qui ont favorisé l’émergence de nombreux services de paiement mobile (Obopay, Paymate, iMobile) et ont encouragé le NPCI à développer le service IMPS (Interbank Mobile Payment Service). Ce service offre la possibilité de transférer de l’argent via son téléphone mobile 24h sur 24 et 7 jours sur 7 : les transactions se font par SMS ou via une application téléchargeable. A ce jour, 43 banques supportent ce service.

Avec ses grands projets nationaux d’inclusion financière et numérique mais aussi son ambitieux programme de carte d’identité biométrique, l’Inde offre de grandes opportunités à tous les acteurs du paiement et de la sécurité numérique. Cartes 2012 sera l’occasion de montrer les réalisations et le potentiel de ce grand marché.

L’Inde à Cartes 2012

Un pavillon Indien rassemblera les principaux acteurs locaux de l’industrie des Cartes à puce et de l’identification. Quant aux sociétés internationales déjà présentes en Inde et très impliquées dans de grands projets (telles que Giesecke & Devrient, NXP, Morpho, Gemalto, Infineon ou Ingenico), elles mettront en avant leurs réalisations sur le Salon. Des délégations de visiteurs des secteurs des banques et du gouvernement indien pourront à cette occasion rencontrer des fournisseurs du monde entier.

Lors des conférences, des intervenants indiens donneront leur vision du marché et mettront en lumière les développements récents et les exemples de réalisations dans leur pays. Enfin le "networking cocktail" qui a lieu le dernier jour du Salon sera l’occasion de profiter des délices de la gastronomie indienne  !

Pour en savoir plus

Site de Cartes 2012
Le système bancaire en Inde

* large bande= WCDMA, HSPA, LTE, TD-LTE, TD-SCDMA, CDMA2000 1X EV-DO.