Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique de la littérature IndeParfois féroces dans la description d'un monde et d'une culture idéalisés par les Occidentaux. parfois drôle ou pathétique. pleines de détails du quotidien, les nouvelles d'Anjana Appachana, dans l'ouvrage Mes seuls dieux publié chez Zulma, nous font découvrir l'Inde contemporaine du point de vue de la femme. travers les âges de sa vie, depuis l'enfance vulnérable jusqu'aux déboires parfois dramatiques des épousailles et d'une vie domestique aliénée aux règles et aux traditions hindouistes...

Présentation de l'éditeur
Mes seuls dieux d'Anjana AppachanaPleines d'inventions narratives, les nouvelles d'Anjana Appachana entrelacent enchantement amoureux et cruauté inconsciente, songeries amères et tendres, conflits cocasses ou tragiques. Elles nous font découvrir l'Inde du point de vue de la femme, de l'enfance vulnérable aux déboires des épousailles ; de la fillette qui s'invente une vie sentimentale en lisant Jane Eyre au moment où sa sœur aînée se marie, à celle qui porte une dévotion folle à sa mère — au point de la croire en communication directe avec le panthéon des divinités hindoues !

« Ce fut ma vieille amie qui, en toute innocence, me posa la question : est-ce que la famille observait les coutumes habituelles au cas où le nouveau-né serait un garçon ? Quelles coutumes, ai-je demandé, déroutée. Elle gloussa. »

Ces huit nouvelles s’enlacent et se dénouent avec ce même charme unique fait d'enchantement amoureux et de cruauté inconsciente, de songeries amères et tendres, de conflits cocasses ou tragiques…

Car la société indienne aujourd’hui, extraordinairement complexe, met aux prises plusieurs mondes, plusieurs époques même : l’ancestral système des castes avec ses superstitions et ses proscriptions, l'intrusion de la modernité occidentale qui, dans les années quatre-vingt où se situent ces histoires, commence à menacer les croyances et les pouvoirs locaux, et en mémoire toujours présente, la vieille éducation britannique à la mode brahmane. Sans compter les colorations diverses des us et coutumes au gré des vingt-huit États indiens, des vingt-trois langues et des multiples affiliations religieuses et politiques. Sur ce sol instable, en pleine évolution, Anjana Appachana montre avec grâce et empathie les chemins difficiles de la libération de la femme indienne. Ces huit nouvelles, on s’en doute, sont nourries d’une riche expérience personnelle et témoignent d’un sens aigu de la description dans les moindres détails des comportements, des mœurs et du décor. D’une histoire à l’autre, on est pareillement envouté par l’héroïne, fillette ou jeune fille, qui se débat au milieu des drame et des préjugés de la famille et du voisinage, et les situations se répondent si bien, depuis l’enfance jusqu’aux crises de l’âge adulte, qu’en éprouve très vite le sentiment d’être dans l’espace multiple et concerté du roman, toutes les nouvelles déployant les événements heureux ou dramatiques de la vie traditionnelle d’une famille de la petite bourgeoisie indienne.

L'Avis d'indeaparis.com
Traduction de Incantations and Other Stories, son premier reccueil de nouvelles en anglais, Mes seuls dieux, d'Anjana Appachana est maintenant publié en France par Zulma. Plébiscitée pour l'efficacité de son style,
Anjana Appachana qui vit maintenant à New York, est l'archétype de l'Indienne moderne, expatriée, à la confluence de cultures radicalement différentes et qui garde de son éducation indienne une vision quasi chirurgicale teintée d'une nostalgie emprunte d'une tendresse diffuse. Dans ce livre très plaisant à lire, l'inde intime se dévoile avec une précision qui surprend. A travers ces récits de vies ordinaires, on ressent toute la distance prise par l'auteur vis-à-vis de liens familiaux et de traditions, dont elle expie par la narration, les lourdeurs aliénantes. Relation parents-enfants, mariages, travail, famille, société, c'est au travers d'histoires quelques peu ordinaires que l'auteur décrit l'Inde intime en nous faisant toucher la substance même de l'âme indienne à travers ce qu'elle a d'intemporel, de mystique, d'irrationnel et de profondément viscérale. Les amateurs de bonne littérature y trouveront là un livre extrêmement plaisant qu'ils auront la bonne la bonne idée d'apprécier par petites touches afin d'en savourer la profondeur et d'en garder, pour les heures qui suivront, de vastes sujets de réflexion. Les amoureux de l'Inde, de leur côté, retrouveront dans chacune des histoires d'Anjana Appachana, toute la saveur de cette culture qui les interpèle et dont ils découvriront, par la précision du trait, une réalité sans artifice... Un très bon livre assurément.

Anjana Appachana Anjana Appachana
Née dans le Kodagu, province du Karnataka, au sud de l'Inde, Anjana Appachana fait des études à Delhi et en Pennsylvanie. C'est en 1992 qu'elle publie en Angleterre Mes seuls dieux, qui trouve également son public en Inde. Primée en Angleterre et aux États-Unis pour son premier roman, elle poursuit une investigation quasi sociologique de l'imaginaire indien en y ajoutant cette ampleur intimiste, frémissante de nuances, qui nous rend si proches ses petites filles inquiétées par le drame familial et ses jeunes femmes désemparées par la secrète violence institutionnelle sous les dehors lénifiants des fêtes et des rituels. En rupture avec la respectabilité et les conventions, le système des castes et le poids de la bureaucratie provinciale, Anjana Appachana place le lecteur au cœur même de la sensibilité féminine indienne si proche de la nôtre dans ses aspirations.Elle partage actuellement sa vie entre l'Inde et l'Arizona.

Titre français : Mes seuls dieux
Titre original : Incantations and Other Stories
Auteur :
Anjana Appachana
Traducteur de l'anglais (Inde) : Alain Porte
Éditeur :
Zulma
Date de parution : 14 mai 2010
Format : 12,5 x 19 cm - 304 pages - Broché
ISBN : 978-2843045097
Prix public : 19.50€ (18.53€ à la librairie indeaparis.com)