Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique personnalité de l'Inde Mohandas Karamchand Gandhi dit le Mahatma (Grande âme) ou Bapu (Père) est certainement l'homme politique indien qui a le plus marqué le monde par son charisme et un style dépouillé emprunt d'humanisme. Dans le cadre de ses dossiers, indeaparis.com vous en propose un portrait qui sera, au gré des informations récoltées, régulièrement actualisé...

Gandhi, un symbole planétaire qui fait toujours recette

Fiche d'identité

gandhi_id.jpgMohandas Karamchand Gandhi
dit Gandhi, Gandhiji, Mahatma, Bapu, Bapuji
surnommé Le Père de la Nation
Caste Vaishya (commerçants, artisans)
Né le 2 Octobre 1869 à Porbandar dans le Kathiawar Agency devenu le Gujarat
Mort le 30 janvier 1948 à 78 ans à Delhi
Marié à Kasturbai Gandhi (11/04/1869 - 22/02/1944)
Quatre enfants :
Harilal Gandhi (1888-18/06/1948)
Manilal Mohandas Gandhi (28/10/1892-04/04/1956)
Ramdas Gandhi (05/1897-1969)
Devdas Gandhi (1900-1957)

La génèse d'une vie légendaire

Né à Porbandar, un village côtier de ce qui est maintenant l'état du Gujarat à l'Ouest de l'Inde, Gandhi est initié très jeune à la vie politique par l'intermédiaire de son père, Karamchand Gandhi, premier ministre (Diwan) de l'État princier du Porbander aujourd'hui intégré dans le Gujarat. En mai 1883, alors qu'il n'a que 13 ans, il est marié à Kasturbai Makhanji avec qui il passera sa vie entière et dont il aura de nombreux enfants dont le premier meurt à quelques jours alors que Mohandas n'a que quinze ans. Quatres garçons naîtront ensuite : Harilal en 1888, Manilal en 1892, Ramdas en 1897 et Devdas en 1900. Gandhi est un piètre étudiant et passe avec difficulté son Matriculation Exam, l'équivalent de notre baccalauréat. En 1888, alors qu'il vient d'avoir 19 ans, il part, selon le souhait de ses parents, étudier le droit à l'University College de Londres dans l'objectif de devenir avocat. Ses études terminées, il rentre en Inde et c'est à Bombay qu'il s'installe pour ouvrir un cabinet d'avocats qui périclite rapidement.
 

gandhi_a_londres.jpg
Gandhi avec la Vegetarian Society sur l'île de Wight durant ses études à Londres en 1890

Il se rend alors en Afrique du Sud, alors membre de l'Empire Britannique, pour travailler dans un cabinet d'avocats déjà en place dans l'État du Transvaal. Une fois sur place, il est terriblement choqué par la discrimination envers les indiens et après de nombreuses altercations, il prend conscience des injustices faites à son peuple et décide de prendre sa défense contre l'oppresseur. En 1906, alors que le gouvernement du Transvaal vote de lois imposant aux ressortissants indiens de s'enregistrer, Gandhi est à l'origine de manifestations durant lesquelles il met en place sa méthode de protestation non violente ou Satyagraha (de satya "vérité" en Sanskit et agraha "vigueur"). Ces lois aboutissent à sept ans de lutte durant lesquelles de nombreux indiens, dont Gandhi, sont jetés en prison alors que d'autres sont flagellés et même exécutés. Émue par la dureté de la repression, l'opinion publique pousse le gouvernement du Transvaal à négocier la fin du conflit avec Gandhi. Après l'instauration en 1906 d'une nouvelle taxe par les anglais, les tribus zoulous se révoltent et tuent deux officiers britanniques. En retour, l'Empire déclare la guerre aux zoulous et Gandhi obtient qu'un bataillon de brancardiers indiens, le Volunteer Ambulance Corps, assiste l'armée britannique dans le but de mieux intégrer les indiens à la vie du pays. Ce bataillon aidera aussi l'armée Britannique durant la guerre des Boers (1899-1900) mais, malgré cela, le statut des indiens en Afrique du Sud reste très inférieur et Gandhi se maintient à la pointe du combat contre la ségrégation jusqu'à son départ pour l'Inde en 1919. A son retour il est mis dans le bain de la politique par Gopal Krishna Gokhale un des leader du Parti du Congrès (Congress Party).

 

indian_ambulance_corps.jpg
Gandhi et les brancardiers de l'Indian Volunteer Ambulance Corps durant la guerre des Boers (1899-1900)


La Satyagraha de Champaran et Kheda

C'est en 1818 qu'il s'illustre en se rendant dans le district de Kheda (Gujarat) où la situation des paysans indiens est catastrophique. Victimes de sévices et de brimades dûs à un état de servage avancé ils sont, en outre, accablés de taxes exhorbitantes. Gandhi installe un ashram (Sabarmati Ashram) à Champaran (Gujarati). Il se fait aussi rendre compte des exactions des propriétaires terriens puis incite les leaders locaux à supprimer l'intouchabilité ainsi qu'à rétablir l'égalité entre hommes et femmes. Il lance sa première campagne de résistance passive ou Sathygraha en incitant les paysans à arrêter tout versement d'impôt. Les paysans sont alors dépossédés de l'ensemble de leurs biens et certains sont jetés en prison. Malgré cela; ils continuent à resister comme les y a incités Ganghi qui est arrêté pour trouble à l'ordre public et mis en prison. Des centaines de milliers de manifestants encerclent en même temps le tribunal, la prison ainsi que le commissariat, pour demander sa libération immédiate qu'ils obtiennent rapidement. Se met alors en place de nombreuses grèves et actes de désobéisance civile qui forcent l'autorité Britannique (Raj) à inciter les propriétaires terriens à transiger sur les demandes de Gandhi en supprimant toute collecte d'impôt en période de famine et  à restituer les biens saisis. Ce succès lui vaut la vénération des Gujarati qui le surnomme, dès lors, Bapu (père) et que nait, dans tout le pays, la légende de Gandhi qui trace la voie d'un véritable nationalisme indien.

Chronologie de la vie de Gandhi
Année suivi de l'âge de Gandhi entre parenthèses
1869 Naissance de Mohandas Karamchand Gandhi à Porbandar dans le Gujarat
1876 (7) Gandhi et sa famille déménage à Rajkot (Gujarat)
1883 (13) Mariage de Gandhi avec Kasturbai Makanji
1888 (19) Départ en Angleterre pour étudier le droit
1891 (21) Retour à Bombay pour installer un cabinet d'avocats
1893 (23) Installation à Johannesburg (Afrique du sud)
1894 (24) Fait campagne pour le droit de vote des indiens
1899 (29) Création du "Volunteer Ambulance Corps"
1903 (33) Ouvre un cabinets d'avocats à Johannesbourg et lance le journal "Indian Opinion"
1906 (36) Première Satyagraha contre la discrimination envers les indiens
1908 (38) Gandhi est emprisonné
1909 (39) Écrit son premier livre 1909 Hind Swaraj
1913 (43) Mohandas Gandhi dans le Transvaal.
1914/1915 (44)  Retour définitif en Inde
1919 (49) Massacre d'Amritsar par les anglais
1920 (50) Gandhi devient président de "All-India Home Rule League (AIHRL)"
1922 (52) Condamnation à 6 ans de prison
1925-1928 (55-58) Sillonne l'Inde et fait de nombreux discours
1930 (60) Gandhi lance sa campagne de désobéisance civile contre le Raj.
        Marche du sel - Gandhi retourne en prison
1931 (61) "Homme de l'année" par le Time magazine
1932 (62) Jeûne de Gandhi pour un meilleur traitement des intouchables
1934 (64) Création de "All Indian Village Industries Association"
1939 (69) Gandhi écrit à Hitler (voir encadré)
1942 (72) Création du mouvement "Quit India"
1944 (74) Mort de son épouse Kasturbai
1947 (77) Indépendance de l'Inde après 200 ans de tutelle britannique.
1948 (78) Assassinat de Gandhi pas Nathuram Godse

Chronologie en vidéo : d'excellents clips extraits de Mahatma un documentaire de 5h30 de Vithalbhai K. Jhaveri retracent les grandes étapes de la vie de Gandhi et sont disponibles sur Mahatma Gandhiji (Format Real Player

Massacre d'Amritsar
Les ressorts de la protestation pacifique et de l'insoumission commencent à se mettre en place dans tout le territoire quand un épisode dramatique vient exacerber la haine des indiens contre l'envahisseur anglais. A la suite du Rowlatt Act de 1919 qui interdisait tout rassemblement et permettait d'arrêter toute personne suspecte sans réelle justification, plus de 5000 personnes se réunissent pacifiquement dans le jardin du Jallianwala Bagh d'Amristsar à l'occasion du Vaisakhi, le nouvel an sikh. En réponse à cette provocation, un détachement de l'armée britannique et une automitrailleuse font feu sur la foule et tuent plus d'un millier de personnes. Cet évènement détermine Gandhi à orienter rapidement sa lutte pour l'obtention de l'indépendance totale ou Swaraj (autonomie).

 

gandhi_nerhu.jpg
Gandhi en compagnie de Jawaharlal Nehru qui deviendra le 1er Premier ministre de l'Inde indépendante

Gandhi leader politique

gandhi_potato.jpg

Gandhi, un modéle toujours prisé
par les publicitaires

En 1921, le Mahatma devient le leader du Parti du Congrès et oriente son action dans le seul but d'obtenir l'autonomie du pays. Sous son autorité, le parti est réoganisé tant au niveau de ses statuts que de sa hierarchie. Pour sortir le parti de son élitisme et le doter de moyens financiers plus ambitieux, il permet à tous les citoyens d'y adhérer à la condition de verser une cotisation. Il assortit sa politique de non violence (Ahimsa) à celle du boycottage des produits étrangers, plus particulièrement britanniques, puis il incite chacun à se doter d'un rouet (Khadi) et à filer le coton nécessaire à la fabrication des vêtements comme il en donne l'exemple pour ses propres Dhotis. Pour enfoncer le clou, Gandhi appelle les indiens à démissionner de toute fonction au service de l'envahisseur et à déserter les institutions mises en place par l'Empire (écoles, tribunaux, sociétés, etc.). Les appels de Gandhi ont un réel impact sur toutes les couches de la société indienne qui les suivent si aveuglément que cela entraîne, en février 1922, des émeutes à Chauri Chaura (Uttar Pradesh) durant lesquels 22 policiers sont brûlés vifs dans leur commissariat. Sentant que cela conduit le peuple à la violence, Gandhi suspend le mouvement de désobéissance civile mais ce n'est pas suffisant pour calmer les britanniques qui l'arrête et le condamne en mars 1922 à 6 ans de prisons pour sédition.

 

gandhi_rouet.jpg

Gandhi au rouet (Khadi) illustre la défense du concept de l'autosuffisance et du refus des biens importés et particulièrement britanniques

Face au mécontentement de la rue, les britannique prétextent d'une opération de l'appendicite pour le relacher en février 1924, soit moins de deux ans après son incarcération.Pendant son absence, le parti du Congrès, livré à lui-même, s'est scindé en deux factions que Gandhi tente désespérément de réunir dès sa libération. Il entre alors dans une période plus discrète où il œuvre à la réunification du parti et travaille à mettre en place des programmes d'éducation de masse sur des problèmes comme l'intouchabilité, l'égalité des sexes, la pauvreté, l'alcolisme ou l'éducation. Il revient au premier plan dès 1928, une fois encore stimulé par l'injustice faite aux indiens dont aucun élu n'est admis à siéger à la commission sur la réforme de la constitution. Les tensions séparatistes sont au plus fort et Gandhi doit tempérer les ardeurs des plus jeunes comme Chandra Bose ou Jawaharlal Nehru qui sont enclins à exiger sans attendre l'indépendance du pays. C'est en mars 1930 que Gandhi lance une nouvelle Satyagraha ayant pour cible, cette fois, la taxe sur le sel qui est très impopulaire. S'en suit la célèbre marche du sel qui emmène des milliers d'indiens sur les routes du Gujarat, d'Ahmedabad à Dandi, soit près de 400 km parcourus du 12 mars au 6 avril.

La marche du Sel - Extrait du film Gandhi de Richard Attenborough
{dailymotion}k6DJDjgmb0ByniCRmc{/dailymotion}

gandhi_le_film_front.jpgGandhi
de Richard Attenborough
avec Ben Kingsley
Candice Bergen

Le film aux 8 Oscars
meilleur film
meilleur scénario original
meilleur réalisateur
meilleur acteur
meilleur montage
meilleure direction artistique
meilleure photographie
meilleure costumes

Disponible en DVD

La réponse des britanniques est brutale avec l'emprisonnement de 60.000 personnes. Toutefois, le gouvernement négocie rapidement avec Gandhi par l'intermédiaire de son représentant Lord Edward Irwin. Le résultat permet la libération des prisonniers politiques en l'échange de l'arrêt de la désobéisance civile sous forme d'un pacte signé en mars 1931. Gandhi est aussi convié se rendre à Londres en tant que représentant du parti du Congrès pour participer à une conférence sur l'avenir de l'Inde dont il ne retire rien de notoire. A son retour d'Europe, Gandhi se retrouve face à un nouveau gouverneur, Lord Willingdon. Celui-ci, au contraire de Lord Irwing qu'il remplace, n'entend pas négocier et emprisonne Gandhi pour tenter de l'isoler de sa base. 

Quelques citations du Mahatma

"Œil pour œil, et le monde entier devient aveugle."

"Il y a beaucoup de causes pour lesquelles je suis prêt à mourir, mais aucune pour laquelle je suis prêt à tuer ».
Mahatma Gandhi"


Histoire de mon expérience avec la vérité, 1927

D'autres citations de Gandhi
En français : Evene - Biblioconcept - Dicocitations
En anglais :
About - Brainy Quotes

Gandhi et la cause Dalit

Lorsque le gouverneur décide de séparer le corps électoral dalit du reste de la représentation nationale, Gandhi s'insurge et démarre en septembre 1932 un jeûne qui amène le gouverneur à cèder au sixième jour pour enfin renégocier la représentation Dalit auprès de ses leaders B.R. Ambedkar et Palwankar Baloo. Gandhi rebaptise les dalits, ou intouchables, en harijans (enfants de Dieu) mais ce terme ne plait pas au leader dalit Ambedkar qui rappelle à Gandhi que le paternalisme est probablement la première cause de l'intouchabilité et que ce terme en est une nouvelle illustration. Malgré tout, et compte tenu des réticences des Dalits à voir Gandhi défendre leur cause du fait de sa caste (Vaishya ou marchand), il fait de l'intouchabilité son cheval de bataille et démarre en mai 1933 un jeûne de 21 jours en soutien à leur cause. En 1934, probablement échaudé par 3 tentatives d'assassinat, Gandhi démissionne du parti du Congrès alors que celui-ci se présente aux élections organisé par l'autorité britannique (Raj). Lorsque la seconde guerre mondiale éclate en 1939, les parlementaires indiens sont très choqués que l'Inde soit impliquée dans le conflit sans même avoir été consultés. Gandhi profite de l'évènement pour intensifier sa pression sur les britannique pour qu'ils abandonne l'Inde et rédige "Quit India" une résolution dans ce sens. C'est le début d'une répression sans précédent contre les combattants de la liberté qui seront blessés, tués et arrêtés par centaines de milliers, Malgré tout, Gandhi indique aux britanniques qu'ils ne les aideront dans ce conflit qu'une fois l'indépendance accordée. Gandhi et le comité exécutif du parti du Congrès sont alors arrêtés. Gandhi est assigné à résidence au Palais de l'Aga Khan de Pune pendant deux années durant lesquelles sa femme et son secrétaire meurent. Alors qu'il est frappé du paludisme, Il est libéré le 6 mai 1944 pour éviter qu'il ne décède en captivité. A la fin de la guerre, les britannique annoncent leur intention de rendre à l'Inde son indépendance et libèrent l'ensemble des prisonniers politiques. Gandhi annonce la levée des actions à l'encontre du Raj. 
 

gandhi_hitler.jpgLettre de Gandhi à Adolf Hitler du 23 juillet 1939

Cher ami

Mes amis me pressent de vous écrire pour le bien de l'humanité. J'ai résisté à leur requête, pensant qu'une lettre de ma part serait une impertinence. Quelque chose me dit que je ne dois pas calculer et en appeler à vous quel qu'en soit le coût.

Il est assez évident que vous êtes aujourd'hui la seule personne de ce monde qui puisse éviter une guerre qui ferait retourner l'humanité à la sauvagerie. Pensez-vous qu'une cause aussi juste soit-elle à vos yeux en vaille le prix ? Entendrez-vous l'appel de celui qui a délibérément fuit la la méthode de la guerre sans de considérables succès ?

Quoi qu'il en soit, j'anticipe votre pardon si je me suis trompé en vous écrivant.

Restant votre sincère ami,
MK Gandhi


Lien vers la version originale
Analyse du Dr. Koenraad Elst sur les lettres de Gandhi à Hitler


Exceptionnel document sur l'indépendance de l'Inde



gandhi_time.jpgA la libération, Gandhi à repris les rênes du parti du Congrès et les tractations avec la ligue musulmane pour la représentation politique commencent à se faire plus intenses. Il veut s'opposer au regroupement des états à majorité mulsumane, sentant qu'il mènera directement à la partition du pays, mais il n'arrive pas à imposer sa vision au parti et c'est la mort dans l'âme qu'il finit par accepter le principe de la partition. Il intervient alors auprès de l'ensemble des protagonistes pour apaiser les tensions entre leaders des états du Nords dans le but d'éviter le pire. Une fois encore, il est trahi par son parti qui refuse l'aide promise de 55 crores de roupies (550 millions de Rs) au Pakistan alors que le conseil de la Partition a approuvé cette dotation. Il entame donc un nouveau jeûne pour que l'argent promis au Pakistan lui soit versé et, par la même occasion, que cessent les violences inter-religieuses. Il obtient gain de cause : l'argent est transféré et l'ensemble des leaders politiques s'engagent à renoncer à la violence. Cette détermination à défendre l'engagement de l'Inde vis-à-vis du Pakistan lui coûte la vie car, le 30 janvier 1938, il succombe aux trois balles tirées par Nathuram Godse, un intégriste hindou membre du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), un parti radical qui reproche à Gandhi d'avoir affaibli l'Inde en exigeant le paiement des sommes dues au Pakistan malgré le conflit qui les opposent pour la possession du Cachemire. Nathuram Godse est condamné à mort le 8 novembre 1939 et pendu le 15 novembre 1949. La crémation du Mahatma à lieu le 31 janvier 1938 et ses cendres sont mises dans plusieurs urnes qui sillonnent tout le pays à la rencontre de ce peuple pour lequel il aura dévoué sa vie. Un mémorial (Samadhi) constitué d'une plateforme de marbre noir surmonté d'une flamme toujours allumée est construit au Raj Ghat à Delhi et chaque président ou souverain en visite lui rend hommage en y disséminant des pétales de fleurs en signe de respect.

 

gandhi_raj_ghat.jpg
Le Samadhi au Raj Ghat de Delhi, le mémorial qui honore Gandhi.
© Humayunn N A Peerzaada - cc - Flickr


Gandhi : les liens utiles

La fondation Gandhi 
Mahatma Gandhi Information Website
Bombay Sarvodaya Mandal / Gandhi Book Centre
Virtuel Ashram
Official Mahatma Gandhi eArchive & Reference Library
Bibliographie anglo-saxonne sur Gandhi
Discours du 23 février 1922

Lire aussi
Mahatma Gandhi par Jean-Augustin Léger (1922)

Gandhi : le cinéma

Gandhi (1982) - 8 Oscars - Disponible ici
Gandhi at the Bat (2006)
Gandhi My Father (2007)
Hey Ram (2000)
Lage Raho Munna Bhai (2006)
Mohandas & Bette: A Love Story (2003)
The Making of the Mahatma (1996)
Plus encore à imdb.com/character/ch0010083
Plus de thèmes de films indiens

Gandhi : documentaires - vidéos - VOD

Mahatma Gandhi, mort pour la paix - Vodeo
Arnaud Mandagaran - Quartier Latin - 2005 - 52 min.
Le 20 janvier 1948, Gopal Godse, l'homme qui s’était promis de tuer le Mahatma Gandhi échoua lamentablement dans sa tentative d’assassinat. Son frère Nathuram devait pourtant réussir là où lui-même avait failli : le 30 janvier, il assassina l’apôtre de la partition de "l’Empire des Indes" en Inde et Pakistan. Cinquante ans après, ce film nous montre comment les faits se sont déroulés, comment cela s’est réellement passé. Les deux frères Godse étaient membres d’une organisation d'extrême droite. Depuis, les extrémistes hindous ont vu leurs idées gagner du terrain. Le grand parti indien du peuple (BJP), une branche certes infiniment plus modérée du courant nationaliste, était, il y a encore quelques mois, le plus grand parti de l'Assemblée nationale, et Atal Bihari Vajpayee, le premier ministre, en était issu. Quant au Pakistan, son rôle dans les récents développements post-11-septembre a fait comprendre au monde entier l’importance qu’il convient d’accorder aux mouvements musulmans de la région. Et comme depuis un certain nombre d’années, les deux pays se sont procurés l’arme nucléaire, il semble très important de surveiller de près l’évolution des conflits entre hindous et musulmans de la région. Le frère de l'assassin de Gandhi, plus de cinquante ans après le drame, vieillard au visage émacié, ne regrette rien. Ni son crime manqué, ni les vingt et une années de prison que lui valut sa participation à la conspiration contre le mahatma. Et ses compagnons de lutte pourraient encore frapper aujourd’hui, alors que le parti de Gandhi et Nehru est revenu au pouvoir.

{flvremote}http://vodflash.tv5monde.com/redacweb/inde_republique_60_ans/inde_gandi.flv{/flvremote}

L'Assassinat de Gandhi - Vodeo
Ron Glenister - BBC - 1993 - 25 min.
Le Mahatma Gandhi est connu pour être le père de l'Inde moderne. Il est l'instigateur d'une campagne de rébellion non violente qui a poussé les Anglais à accorder l'indépendance aux Indiens. Son meurtre, le 30 janvier 1948, par un membre de l'extrême droite hindouiste, va bouleverser le monde et va marquer le début de violences qui vont meurtrir le pays pendant de nombreuses années. Ce film retrace les faits historiques qui vont irrémédiablement amener à l'assassinat du Mahatma.

Extrait de la vidéo l'Assassinat de Gandhi

Gandhi : La fin d'un empire - Vodeo
Gilles Delannoy - Vision 7 - 1984 - 52 min.
Mohandas Karamchand Gandhi est né le 3 octobre 1869. Cet avocat, formé en Angleterre et en Afrique du Sud, va devenir le symbole de la lutte pacifique contre l'Angleterre. Emprisonné à de nombreuses reprises, cet infatigable partisan de la non violence va inlassablement parcourir l'Inde et l'Europe pour exiger l'indépendance de l'Inde. Malgré une opposition anglaise ferme et de nombreux massacres, le pays obtiendra enfin gain de cause en 1947. Une année plus tard, Gandhi est assassiné par un hindou fanatique refusant la partition entre l'Inde et le Pakistan. L'héritage de Gandhi est considérable. Non seulement le personnage aura fasciné ses contemporains, mais le recours à l'action non violente s'imposera comme un exemple, et lui vaudra l'admiration de tous les penseurs et hommes politiques du monde entier luttant pour les droits de l'homme.

Chronologie en vidéo : d'excellents clips extraits de Mahatma un documentaire de 5h30 de Vithalbhai K. Jhaveri retracent les grandes étapes de la vie de Gandhi et sont disponibles sur Mahatma Gandhiji (Format Real Player)

Gandhi en vidéo sur Indeaparis.com - Daily Motion - You Tube

Gandhi : les documents audio

Archives audios - La fondation Gandi

Allocution de Gandhi - BBC
Enregistrée le 17/10/1931 au Kingsley Hall de Londres

Gandhi : les timbres poste

Gandhistamps
Mahatma Gandhiji
Indiapicks

Revue de presse

Gandhi superstar : l'une des plus grandes supercheries de l'histoire !
21/07/2012 - Atlantico
"Le Mahatma Gandhi continue de véhiculer l'image d'un homme pur, pacifiste, simple et altruiste. Phil Mason nous révèle sa face cachée. Car sous cette surface bien polie, la vérité est un peu plus trouble... Extraits de Les testicules de Jeanne d’Arc"

Un livre qualifie Gandhi de bisexuel
30/03/2011 - Le Figaro
"La publication d'une nouvelle biographie sur le Mahatma Gandhi accusée de dépeindre le père de l'indépendance de l'Inde comme un bisexuel raciste faisait des remous dans son pays d'origine, un Etat indien ayant décidé mercredi d'en interdire la vente. Narendra Modi, le chef du gouvernement de l'Etat du Gujarat (ouest), où Gandhi a vu le jour en 1869, a ordonné l'interdiction du livre de Joseph Lelyveld "Grande âme : Mahatma Gandhi et sa lutte avec l'Inde"."

Gandhi, l'ennemi des délocalisations
12/04/10 - Le Monde
"Durant l'entre-deux-guerres, Gandhi se fit le défenseur du retour aux pratiques vestimentaires traditionnelles et au travail artisanal à domicile afin de lutter pour l'indépendance de son pays et de redonner vie à l'économie locale. Il appela tous les foyers indiens à filer et à tisser à la main le khadi (coton indien) afin de remplacer les étoffes importées ; il fit du rouet un symbole - il figure sur le drapeau national -, abandonna ses habits européens, et ses partisans brûlèrent des caisses de vêtements venant d'Angleterre."

Révélations sur la vie sexuelle de Gandhi
07/04/10 - Youphil et The Independent
"Comment le "Père de la Nation" indienne mettait-il en adéquation ses valeurs et sa vie privée? C’est ce que le biographe Jad Adams s’est attaché à analyser, en fouillant dans les archives de Gandhi. Dans le journal britannique The Independent, il livre des détails croustillants sur les petits arrangements de l’icône indienne avec sa pratique brahmacharya."

Gandhi, l'oublié du comité Nobel
15/10/09 - Courrier International
"Après l'attribution du Prix Nobel de la paix à Barack Obama, le quotidien indien se demande pourquoi Gandhi, apôtre de la non-violence, n'a jamais été récompensé alors qu'il a été nommé trois fois."

Le premier monument public dédié à Gandhi
21/06/09 - 20 Minutes
"Une vision partagée par Kanshik Gupta, président de l'association Inde-Alsace qui voit dans une statue de Gandhi « un message universel de paix, de non-violence et de développement durable."

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos