Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique de la littérature sur l'art en IndeA l’occasion de l’exposition Autres Maitres de l’Inde, Ianna Andréadis, artiste peintre et photographe, se penche sur la thématique du serpent et de la déesse Manasa dont la statue est exposée sur le plateau des collections du musée du quai Branly. La sculpture est donc le point de départ d’un voyage en Inde, à la recherche des légendes de serpents indiens. À partir des textes de Gita Wolf qui rassemblent les plus grands mythes hindouistes et bouddhistes de cette créature qui peuple autant les esprits que les forêts, Ianna Andréadis recrée un univers graphique fascinant, proche de l’abstraction...

Manasa, la déesse des serpents au musée du quai Branly
 

 Manasa, la déesse des serpents au musée du quai BranlyStatue faite de terre et de carton, avec des accessoires en papier et en moelle végétale colorée. Elle porte sur la tête une tiare à rosaces de lotus, aux oreilles des pendentifs en papier vert et rgent. Elle est assise en position "padmasana", "sur le lotus". Elle a quatre bras, dont deux sont tendus en avant, mains ouvertes en geste de don ou d'apaisement, et les deux autres éployés latéralement : la main droite tient une fleur à six pétales, la main gauche un grand serpent noir à capuchon taché de jaune, rouge et blanc, qui déroule son corps devant la déesse. Sept naga sont accrochés à ses épaules et à son dos. Le plus grand naga surmonte la tête de Manasa. L’identification de la déesse des serpents Manasa fut longtemps ncertaine pour les spécialistes de la mythologie hindoue clasique. Elle est à la fois la fille du dieu hindoue Shiva et celle, issue des traditions préhindoues, qui cherche à être vénérée à sa lace. Son culte, central à l’hindouisme contemporain du Bengale, rappelle aussi bien les contes populaires bengalis que le culte des serpents commun à l’ensemble de l’Inde. omplémentaires des collections des musées Guimet et du Louvre, les collections indiennes du musée du quai Branly apportent un éclairage sur des sociétés contemporaines, villageoises ou citadines, aux travers de leur vie quotidienne, de leurs traditions et de leurs croyances. Elles évoquent notamment la profusion des mythes et des rites de l’Inde contemporaine. Construits ux carrefours de différentes traditions – hindoues ou autres, savantes ou populaires – ces mythes et rites s’avèrent particulièrement riches en production artistique. Les collections incitent à onsidérer les cultures autochtones et la culture pan-indienne comme deux dimensions de l’Inde contemporaine en constante interaction.

Imprimé en sérigraphie et fabriqué de manière traditionnelle en Inde, ce livre est le deuxième titre d’une collection dans laquelle Ianna Andréadis fait le lien entre les pièces du musée du quai Branly et leur pays d’origine, pour les quatre continents : Amériques, Afrique, Asie, Océanie. Le premier a été consacré au Bestiaire aztèque (coédition avec Petra ediciones, Mexique).


Les Auteurs

Gita Wolf
Gita Wolf
est Indienne. Auteur de nombreux livres pour enfants, elle a fondé les éditions Tara en 1994 et compte aujourd’hui parmi les figures les plus créatives de l’édition indienne. Plusieurs de ses livres sont parus en France, parmi lesquels : La petite sirène (Syros, 2009), Bestiaire indien (Actes Sud, 2007), Dans le noir (Tourbillon, 2004), Le lion qui avait très faim (Le Seuil, 2003), Antigone (Milan, 2003)

Ianna Andréadis
Ianna Andréadis
est peintre, photographe et auteur de nombreux livres publiés en France et au Mexique. Voyages et nature inspirent sa peinture tandis que ses photographies puisent dans ’environnement urbain. Elle expose régulièrement à Paris et à l’étranger. Parmi ses nombreuses réalisations, le projet international Le monde autour d’une flamme pour les Jeux olympiques Athènes en 2004, ainsi que Chantier ouvert au public (coédition musée du quai Branly-Panama), récit photographique de la construction du musée du quai Branly. Elle a créé des albums ithographiques édités par Franck Bordas, et des livres en tissus africains pour l’association Les Trois Ourses. En 2006, Dias/tonaltin, publié par Petra Ediciones, a eu le prix Nouveaux horizons à la foire du livre de jeunesse de Bologne.

Manasa Légendes de serpents indiensTitre : Manasa Légendes de serpents indiens
Auteurs :
Gita Wolf (textes), Ianna Andréadis (images)
Éditeur : Musée du quai Branly, Éditions Tara
Date de parution : 7 avril 2010
Format : 48 pages, 17x17 cm, broché
ISBN : 978-2357440104
Prix public : 14.90€ (14,16€ à la librairie indeaparis.com)