Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique artistes de l'IndeVassili Vassilievitch Verechtchaguine est un peintre russe du XIXe connu dans le monde entier pour des toiles d'un réalisme souvent percutant. Contesté pour ses représentations très iconoclastes de scènes bibliques, il a écumé le monde comme soldat et comme artiste pour dresser un inventaire unique des peuples rencontrés mais aussi des guerres auxquelles il a directement participé. C'est lors de deux longs séjours en Inde qu'il a réalisé quelques unes de ses plus belles toiles. Nous sommes heureux de vous le présenter et de vous donner l'occasion de découvrir ou de redécouvrir certaines des œuvres que l'Inde lui a inspirées...

Vassili Vassilievitch VerechtchaguineNé à Tcherepovets (russie) le 25 octobre 1842, Vassili Vassilievitch Verechtchaguine (Василий Васильевич Верещагин) est le fils d'un propriétaire terrien de la noblesse russe. Destiné à une carrière militaire ou diplomatique, il est envoyé à l'âge de 8 ans à l'école militaires Alexandrovsky des cadets à Tsarskoye Selo, puis à l'école navale de Saint-Petersbourg en 1853. C'est là que cinq ans plus tard, il s'embarque sur la frégate Kamchatka et parcourt le monde, développant ainsi un goût du voyage qui ne le quittera plus. Parallèlement à ces expériences militaires, se développe un amour de l'art et un talent pictural que le pousse en 1860 à intégrer les classes de dessin de l'école de la Société d'encouragement des artistes. Mettant principalement l'accent sur la peinture classique, l'école récompense le jeune peintre d'une médaille d'argent pour Ulysse tuant les courtisans de Pénélope, mais celui-ci ne se reconnait pas dans la formation classique que l'école lui a imposé et il détruit le tableau en déclarant que jamais plus il ne peindra de telles absurdités !

Vassili Vassilievitch Verechtchaguine
Le Mausolée du Taj Mahal d'Agra, 1874-1876, Huile sur toile, 38,7 x 54
Galerie Tretiakov, Moscou, Russie


Il quitte l'école en 1863 pour rejoindre celle des Beaux-Arts de Paris en 1864 où il étudie dans la classe du célèbre Jean-Léon Gérôme, l'un des chantres du néo-classissisme, Une fois encore, le jeune Vassili Verechtchaguine ne se reconnait pas dans ce style et dans les copies des chefs-d'œuvres classiques qui l'ennuient profondément. A la recherche de thèmes novateurs, il commence une vie de voyages par un périple dans le Caucause où il réalise de nombreuses esquisses et se découvre un goût prononcé pour l'immortalisation de  scènes et de personnages indigènes. En 1867 il s'enrôle dans l'armée russe et rejoint les troupes du Général Kauffman en campagne contre l'Emir du Boukhara en Ouzbékistan. Il s'y illustre par sa bravoure lors de la défense de Samarcande et se voit décerner la plus haute distinction militaire de l'empire Russe, la Croix de Saint George. Il reprend ensuite sa vie de peintre voyageur en se rendant dans de nombreux pays dont l'Inde (1872-74, 1882-83) où il séjourne et qu'il écume pour y réaliser quelques une de ses plus belles toiles (Roses du Ladhak, Guerrier à cheval à Jaipur) et de nombreuses esquisses de temples et batiments indiens. Ses périples en Asie central et du Sud, sont entrecoupés de séjours à Paris, Moscou, Munich, où il travaille intensément et expose ses œuvres. En 1877, il retrouve l'armée russe pour la campagne de Turquie où son propre frère est tué et où il est lui-même grièvement blessé lors de la préparation de la traversée du Danube.

Vassili Vassilievitch Verechtchaguine

C'est dans les dernières années de sa vie qu'il se rend en Asie du Sud Est où ll accompagne, tour à tour, les forces Américaines aux Philippines et les troupes russes, en Mandchourie, en lutte contre les forces japonaises qui s'y sont installées. C'est là qu'il rencontre l'amiral Stepan Makarov qui l'invite à le rejoindre sur le cuirassé Petropavlovsk, vaisseau amiral de la  flotte russe opposée dans le Pacifique à la flotte japonaise. Le 31 mars 1904 près de Port Arthur, le navire heurte une mine japonaise et sombre rapidement après qu'une puissante explosion a tué la quasi totalité de l'équipage mais aussi l'Amiral et le peintre dont on ne retrouvera que quelques toiles disséminées au gré des flots. Après cette disparition à l'image d'une vie aventureuse, Vassili Verechtchaguine laisse une œuvre considérable, tout aussi éclairante sur son époque que l'est aujourd'hui la collection photographique d'Albert Khan. Souvent contesté pour la crudité de certaines de ses représentations, et particulièrement celles ayant trait à la religion, il laisse la trace d'un homme partagé entre les beautés du monde et l'horreur de la guerre et de ses outrances.

Vassili Vassilievitch Verechtchaguine
Exécution au canon dans l'Inde britannique, 1884, Huile sur toile


Chronologie
1842 Naissance
1850-1853 l'école militaires Alexandrovsky des cadets de Tsarskoye Selo
1853-1858 École navale de Saint-Petesbourg
1858-1860 Embarqué sur la frégate Kamchatka
1860-1863 École de la Société d'encouragement des artistes
1864-1866 Académie des Arts de Paris
1867 vit et travaille à Saint Petersbourg, Munich, Paris et Moscou
1867-1870 Séjour en Asie Centrale
1874-1875 Séjour en Inde
1877-1878 Prend part au conflit Russo-Turc
1879-1880 Séjour en Europe
1882-1883 Séjour en Inde
1883-1884 Séjour en Palestine
1887-1888 Séjour en Russie du Nord
1888-1889 Séjour aux USA
1891 Séjour aux USA
1901-1902 Séjours Philippines, Cuba et USA
1903 Séjour au Japon
1904 Embarquement sur le cuirassé Petropavlovsk et décès en mer

Liens utiles
Vassili Verechtchaguine sur Wiki Commons
The Russian Museum
Galerie Tretiakov de Moscou
Musée d'Art russe de Kiev
Olga's Gallery
Arts Oil Painting