Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Kirane's et Nirvana, le top de la gastronomie indienne à Paris

kiranes phone

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Ses sculptures se caractérisent par leurs formes circulaires et sphériques, des couleurs fortes et des surfaces polies. Anja Höfer rencontre à Londres l'artiste britannique d'origine indienne Anish Kapoor.
ARTE - France, Allemagne - 2012 - Stereo - HD - 16/9 - VF

Amrita Sher-GilDurant sa courte vie, néanmoins marquée par l’intensité et l’inspiration, Amrita Sher-Gil (1913-1941) a transcendé les continents et les cultures pour explorer les différentes formes de créativité, d’art et d’expression qui inspireront plus tard des générations d’artistes tout comme le commun des hommes et des femmes. Née en Hongrie d’une mère hongroise et d’un père Indien, un lettré sikh, la première partie de sa vie s’est déroulée essentiellement en Europe où elle a suivi une formation artistique à la Grande Chaumière et à l’École des Beaux-Arts à Paris.

Nu d'Amrita Sher-Gil

À partir de 1934, elle a vécu en Inde, un retour à la terre de ses ancêtres paternels. L’Inde l’a appelée ; ses racines l’ont inspirée. Son énergie exubérante et sa vivacité d’une part, et sa production exceptionnelle et tranchante d’autre part, ont fait d’elle une icône de la nouvelle Inde du début du vingtième siècle. Sa description de la condition des femmes a fait de son art un repère pour les femmes tant en Inde qu’à l’étranger. Le gouvernement indien a reconnu ses œuvres comme Trésors artistiques nationaux ; la plupart d’entre elles sont exposées à la Galerie nationale d’art moderne à New Delhi.

Amrita Sher-Gil, an Indian Rhapsody 
Un documentaire de 52 minutes des films du Horla lui est consacré

Synopsis
Pour le peuple indien, Amrita Sher-Gil est un personnage de légende. 
Née à Budapest au début de la Première Guerre mondiale, cette artiste qui fut à l’initiative de la peinture contemporaine indienne est morte à Lahore, au cours de l’hiver 1941, à 28 ans.De Delhi à Bombay, et pour tous les artistes de la diaspora indienne à travers le monde, elle reste une trace, une mémoire. Certains comparent son charisme à celui de l’artiste mexicaine Frida Khalo. Elle est, au même titre que Nehru (l’un de ses proches) Tagore ou Satyajit Ray, celle qui, dans son domaine, a offert au sous-continent indien une part de sa modernité. 
Tourné à New Delhi, Bombay, Simla, Budapest et Paris, le film propose un récit de vie éclaté, s’appuyant sur les lettres d’Amrita Sher-Gil à ses proches, et retrace – tout en restant très lié à la vie quotidienne indienne – la biographie romanesque et l’engagement pour la peinture d’une artiste devenue aussi légendaire que certains acteurs du cinéma indien, tels Smita Patil ou Raj Kapoor.
www.lesfilmsduhorla.com/fiches/fiche_24/fiche_24.html

Articles complémentaires
wikipedia.org/wiki/Amrita_Sher-Gil
shesaidbeauty.com/noémif/blog/happy-100th-amrita-112322

dillikidiva24.blogspot.fr/2012/09/amrita.html


Né à Bombay en 1954, Anish Kapoor s'installe en Grande-Bretagne en 1973. Élève du Hornsey College of Art et de la Chelsea School of Art and Design de Londres, il accède à une notoriété internationale grâce à sa première grande exposition en solo à Paris, en 1980. Depuis lors, ses œuvres sont exposées dans les galeries et les musées les plus prestigieux. Son style se caractérise par un goût affirmé pour les formes circulaires et sphériques, les couleurs fortes et les surfaces polies.
France, Allemagne, 2012, 43mn - Arte

Krysna Reddy est né en 1925 à Chittoor, Andhra Pradesh en Inde. En 1951, il quitte son pays pour Londres où il étudie avec Henri Moore puis à Paris pour travailler auprès de Ossip Zadkine de 1952 à 1955. A la même époque, il se forme aux travaux de S.W. Hayter de 1953 à 1955. Ensuite il participe aux travaux de Marino Marini entre 1956 et 1957 à Milan. De retour à Paris, il deviendra directeur adjoint de “l’Atelier 17” de 1958 à 1976. Par la suite il s’installe à New-York en 1977, en continuant à exposer dans le monde entier et à enseigner dans des universités de grand renom aux États-Unis.

Considéré comme un Maître dans le procédé de gravure, appelé Intaglio, les œuvres présentées montrent ses recherches sur l’approche explosive, exubérante qu’il fait de la couleur à partir d’une même plaque qu’il a incisée en provoquant des morsures plus ou moins profondes, lesquelles remplies d’encres de viscosités différentes, lui permettent d’obtenir ainsi plusieurs couleurs en un seul passage sous la presse. Sa façon de graver est sculpturale, une sorte de bas-relief.

Magicien pluriculturel, ingénieur de l'impossible, le sculpteur Anish Kapoor aime les défis artistiques et techniques, telle l'énorme structure gonflable avec laquelle il compte investir le Grand Palais lors de l'exposition Monumenta 2011. Né en Inde mais vivant depuis les années 1970 en Angleterre, ce sculpteur exerce aussi à travers ses oeuvres d'étonnants pouvoirs enchanteurs. Ses énormes miroirs capturent les nuages et ses miniatures en pigments sculptent magnifiquement la couleur. Critique d'art et cinéaste, Heinz Peter Schwerfel réalise depuis 1985 des portraits filmés d'artistes (Georg Baselitz, Rebecca Horn, Alex Katz, Annette Messager...) primés dans de nombreux festivals. Dans ce documentaire, il a suivi l'artiste dans son travail et ses nombreuses pérégrinations, de ses ateliers londoniens à Chicago et Naples, où il a réalisé des installations permanentes, en passant par les expositions de Bilbao, Mumbai et Delhi. Au cours de nombreux entretiens, l'artiste explique sa quête perpétuelle de formes nouvelles, toujours bouleversantes, et sa vision du processus de création..." .

L'artiste Rina Banerjee, née en Inde, vit et travaille à New York.

Elle a une prédilection pour la richesse des matériaux : textiles et articles vestimentaires indiens traditionnels, objets et ameublement de style colonial, éléments architecturaux du patrimoine indien. Sous leur déguisement, ces matériaux s'intègrent à une œuvre polymorphe qu'ils animent, sans dissimuler pour autant leur identité. Les sculptures et dessins, les peintures et vidéos de Rina Banerjee sont l'aboutissement d'un syncrétisme culturel servi depuis toujours par une imagination des plus fécondes. Son oeuvre, explique-t-elle, explore diverses périodes coloniales du subcontinent et dresse la carte des étapes complexes d'une diaspora indienne réinventée, identifiée et située géographiquement.

Rina Banerjee est née à Calcutta en 1963. Elle émigra très tôt avec sa famille, en Angleterre d'abord, puis aux Etats-Unis. En 1993, elle obtient un diplôme (B.A. en ingénierie des polymères) à l'Université Case Western, puis accepte un poste de consultant chercheur dans le domaine des polymères que lui offre l'Université d'Etat de Pennsylvanie. Elle y travaille successivement pour le compte de Dow Chemical, la Nasa et d'autres institutions, mais peu après, abandonne la recherche scientifique pour se consacrer pleinement à sa vocation créatrice. En 1995, elle est diplômée de l'Université de Yale, section beaux-arts où son Masters of Arts est assorti de distinctions prestigieuses glanées aux universités d'été de Skowhegan et Norfolk, satellites de Yale.

Rina Banerjee


Rina Banerjee a grandi dans des sites urbains, au milieu de cultures et de races différentes et l'ampleur de sa vision créatrice est nourrie de cette expérience riche en couleurs. Cet amour des matières, textiles et textures diverses se traduit par la mixité des médiums d'une œuvre où s'alignent des objets aussi disparates que des crocodiles empaillés, des berceaux en bois, des arêtes de poisson, des oeufs d'autruche, des ampoules électriques, des flacons taillés dans l'ambre. Mais parfois aussi, ces "objets trouvés" (ou retrouvés) se nichent ensemble, à l'intérieur de parapluies, sous un amas de plumes : réminiscences d'une culture populaire et vestiges de hautes civilisations, tels panaches enrubannés et accessoires décoratifs anciens (tapis), et images pieuses de cultes religieux divers.

L'intérêt de Rina Banerjee pour le rôle des cultures, des mythologies, des contes populaires, de l'anthropologie et de l'ethnographie est d'autant plus vif que notre époque est celle de la dispersion des identités raciales (dilution aussi des identités nationales) conséquence de la mobilité du tourisme, de l'attractivité de l'exotisme désormais à portée de main et de la mondialisation. Notre accès chaque jour plus aisé aux technologies de l'information alimente nos désirs impatients de voyages déjà très fréquents, ouvrant par là des brèches dans nos frontières. Notre conception de l'espace a perdu les tracés de la cartographie d'autrefois au profit d'une vision planétaire indifférenciée, derrière laquelle s'estompe, irréversiblement, l'idiosyncrasie ou riche singularité de cultures jadis dominantes.

Site officiel de Rina Banerjee : rinabanerjee.com

Née à Paris, dans le VIe, descendante d'une longue lignée d'artistes dont le plus célèbre fût Jean-Baptiste Le Prince, au XVIIIe siècle, peintre à la cour de Louis XV, puis à la cour de Russie, et ami de Diderot. Elle expose pour la première fois à 17 ans et rejoint le groupe Trompe l'Oeil dirigé par Cadiou Nombreuses expositions de groupe en France et à l'étranger. En 2002 elle ouvre un centre Culturel Franco-Indien à Fatehpur, (Rajasthan) dans un Haveli qu'elle a entièrement restauré et qui lui sert aussi d'atelier où elle peint sur l'Inde 

Nadine Le Prince : Le Troisième oeil


Expositions personnelles
40 expositions personnelles : USA, Allemagne, Singapour, Suisse, Inde.
En France, nombreuses expositions en province et à Paris : Galerie Art Moderne, Galerie Alain Daune, Galerie Terre des Arts, Opera-Gallery, Galerie Daniel Besseiche.
Expositions dans les Musées et Centres Culturels
En Allemagne, Brésil, Danemark, Grèce, Tunisie, Japon, Chine, ThaIti, Inde, et 41 expositions en France.
Peintures murales
A Paris, Levallois-Perret, Neuvic (Périgord)

Prix
Grand prix de la Ville de Rhodes (Grèce), Prix de Monaco, Prix de la Ville de Taverny, Prix de la Ville de Beauvais, Prix d'Eure et Loir, Grand Prix de la ville de Pontoise, Prix de la ville de Quincy/Sénart, Médaille d'Or de la ville de Taverny, Prix du Conseil Général de la Ville de Versailles, Prix de la Ville de Clamart, Médaille vermeil Arts-Sciences et Lettres, Médaille d'argent Mérite et Dévouement Français, Médaille d'Or SNHF, Prix de Marly-le-Roi, Prix de la Mairie du Xème (Paris), Prix Maxime Juan Fondation Taylor, Médaille d'or de la ville du Raincy, Prix de la ville d'Aubigny/Nére, Commandeur de l'ordre de l'Etoile de l'Europe, Académicien associé de l'Académie Internationale Greci-Marino Italie, PrIx de la ville du Raincy, Médaille d'Or Arts-Sciences et Lettres, Chevalier Académique Greci-Marino, Prix Taylor.

Bibliographie
Planète, Mizue (Tokyo), Images of deception (c. Diars), ed. Phaid. Oxford, eArt Contemporain (L. Reinhard) Moscou, Paris-Match, La peinture en trompe l'oeil (Cadiou et Gilou) Actualité du mur peint (Daniel Boulogne), Don Quichotte (Michel Ciry), Trompe l'Oeil contemporain (Martin Monestier) ed. Menges, Le Prince ed ; Singapour.

PRubrique artistes de l'Indeeintre raffinée défiant les lois de l'esthétique avec une technique qui demande une patience infinie, Kathleen Scarboro nous informe qu'elle vient d'adapter son atelier pour qu'il puisse aussi accueillir une galerie permanente de ses plus belles toiles. Saluons cette magnifique initiative comme il se doit en vous en proposant ses coordonnées complètes et une vue photographique de ce nouveau lieu d'exposition...

 

Né en 1950 à Calcutta, Dilip DAS, après des études au Collège des Arts appliqués de Calcutta, a participé à de nombreuses expositions en Inde (Calcutta, Bombay, Madras, Delhi) et à l'Etranger (Paris, Londres). Diplômé de l'Université des Beaux-Arts de Calcutta, Dilip Das possède son propre atelier à Calcutta. Il s'est spécialisé dans les aquarelles évoquant des paysages aux couleurs délicates. Ses peintures relèvent des Impressionnistes et sont très romantiques.



Rubrique artistes de l'IndeVassili Vassilievitch Verechtchaguine est un peintre russe du XIXe connu dans le monde entier pour des toiles d'un réalisme souvent percutant. Contesté pour ses représentations très iconoclastes de scènes bibliques, il a écumé le monde comme soldat et comme artiste pour dresser un inventaire unique des peuples rencontrés mais aussi des guerres auxquelles il a directement participé. C'est lors de deux longs séjours en Inde qu'il a réalisé quelques unes de ses plus belles toiles. Nous sommes heureux de vous le présenter et de vous donner l'occasion de découvrir ou de redécouvrir certaines des œuvres que l'Inde lui a inspirées...

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

FFAST 2017