Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Français: Le Serviteur de Kali, Malayalam: നിഴല്‍ക്കുത്ത് (Nizhalkuthu), Anglais : Shadow Kill

Le Serviteur de KaliNous sommes dans les années 40, dans l’état princier de Travancore au sud de l’Inde (aujourd’hui le Kerala). Le bourreau de l’état princier vit reclus dans un village éloigné. Ses privilèges ne suppriment pas son sentiment de culpabilité. Selon la coutume, la fonction se transmet de père en fils. Or le fils du bourreau, qui soutient Gandhi et la lutte pour l’indépendance du pays, s’y refuse. Adoor Gopalakrishnan, immense figure du cinéma du Kerala à qui l’Eté indien a rendu hommage en 2009 en présentant plusieurs de ses films inédits, nous propose ici un film en forme de parabole offrant plusieurs niveaux de lecture.

Fiction d’Adoor Gopalakrishnan, 2002, 1h32’, VO malayalam STF
Indradhanura Chhai (Les Ombres de l'arc-en-ciel)Les structures traditionnelles de la vie sociale et familiale d'une petite ville de l'Inde en pleine expansion sont fortement altérées par l'urbanisation progressive du pays. Trois générations de femmes voient leur perception de la nature humaine évoluer, tout comme leurs relations personnelles. Dans leur solitude, elles doivent faire face à des problèmes de tradition, de culture, de religion et gérer les rapports hommes-femmes.

Durée 112 minutes (1h52) - VO Oriya - 1993 - 35mm

Équipe technique
Susant Misra - Réalisation
Devdas Chhotray - Scénario & Dialogues
Susant Misra - Scénario & Dialogues
Jugal Debata - Images
Vikas Das - Musique
Chakradhar Sahu - Montage

Distribution
Deba Das - Deba
Robin Das - Pratap
Vijaini Mishra - Vijaya
Surya Mohanty - Le représentant de commerce
Sonia Mohapatra - Sonia
Muktabala Rautray - La veuve

Raam Krishna (Raam) est un jeune homme perturbé qui vit chez sa mère, institutrice. Son père les a quittés, à sa naissance. Depuis, il n’a plus qu’elle, et un lien très fort les unit. Pour justifier l’absence de ce père, un jour sa mère lui affirme qu’il est le fils de Dieu (d’où son prénom). Dès lors, Raam, qui était déjà un fidèle croyant, se dit investi d’une mission quasi divine et se fait redresseur de torts, châtiant sauvagement les voleurs et autres voyous qu’il croise, au désespoir de sa mère qui ne sait que faire lorsqu’il rentre chez lui, les mains tâchées de sang…

Un matin on le retrouve endormi, un poignard à la main, à côté de sa mère, baignant dans le sang…

La maison étant fermée de l’intérieur, comment quelqu’un qui adorait sa mère plus que tout, aurait-il pu commettre ce crime ? Et qui est vraiment Raam ? Un attardé mental ou un affreux psychopathe ? Malgré les évidences, l’inspecteur Umar en charge du district décide de mener l’enquête coût que coûte…

{youtube}w3TRruRYxbA{/youtube}


Langage Tamoul
Date de sortie : 2005

Équipe technique
Scénario, production, réalisation : Ameer Sultan
Image : Ramji
Musique : Yuvan Shankar Raja
Distributeur : Teamwork Production House

Distribution
Gajala : Karthika
Jeeva : Raam
Kunal Shah : Satish
Prathap K. Pothan

Rubrique des films sur l'Inde et venus d'IndeSortie le 17 novembre 2010 d'Inside Job, le film de de Charles Ferguson, qui révèle l'effarante vérité sur la crise économique de 2008 dont le coût est estimé à plus de 20.000 milliards de dollars et qui a privé des millions de personnes de leur emploi, de leur maison...

Pour en savoir plus www.insidejob-lefilm.com




D’après trois nouvelles de Rabindranath Tagore, Le directeur de la poste (Postmaster), 56’ Nandalal est directeur de la poste d’un hameau au fin fond du Bengale. Sa servante Ratan est une jeune orpheline à qui il apprend à lire et à écrire. Il ne réalise pas à quel point Ratan est attachée à lui. Avec Anil Chatterjee et Chandana Banerjee dans les rôles principaux. Les bijoux perdus (Monihara), 61’ Un instituteur raconte à un homme l’histoire d’une maison abandonnée, autrefois la luxueuse demeure d’un zamindar (grand propriétaire terrien) et de sa femme passionnée par les bijoux. Avec Kali Banerjee, Kanika Majumdar et Govind Chakrabarty dans les rôles principaux. La conclusion (Samapti), 56’ Amalya retourne quelques jours au village de sa mère veuve qui cherche à le marier. Il lance le nom de Mrinmoyee, une jeune garçonne espiègle que personne ne songe à épouser.

Aparna Sen dans Samapti, le 3e volet de Teen Kanya
Aparna Sen (
Mrinmoyee) dans Samapti, le 3e volet de Teen Kanya

Fiche technique
Sortie (Inde) : 5 mai 1961
Langage : Bengali
Noir & Blanc
son mono
Durée originale : 173 minutes (2h53)

Distribution
Chandana Banerjee : Ratan (Postmaster)
Nripati Chatterjee : Bishey (Postmaster)
Anil Chatterjee : Nandal (Postmaster)
Khagen Pathak : Khagen (Postmaster)
Gopal Roy : Bilash (Postmaster)
Kali Bannerjee : Phanibhushan Saha (Monihara)
Kanika Majumdar : Manimalika (Monihara)
Kumar Roy : Madhusudan (Monihara)
Govinda Chakravarti : Maitre d'école et narrateur (Monihara)
Soumitra Chatterjee : Amulya (Samapti)
Aparna Sen 
: Mrinmoyee (Samapti)
Sita Mukherjee : Jogmaya (Samapti)
Gita Dey : Nistarini (Samapti)
Santosh Dutta : Kishori (Samapti)
Mihir Chakravarti : Rakhal (Samapti)

Équipe technique
Réalisateur : Satyajit Ray
Scénario : Satyajit Ray (basé sur 3 nouvelles de Rabindranath Tagore)
Photo : Soumendu Roy
Montage : Dulal Dutta
Direction artistique : Bansi Chandragupta
Son : Durgadas Mitra
Musique : Satyajit Ray

C'est l’histoire du conflit entre un amour impossible et l’idéologie. Amarkanth Varma est reporter pour All India Radio. A l’occasion du 50ème anniversaire de l’Indépendance de l’Inde, il est envoyé dans le nord du pays et les territoires frontaliers pour interroger les populations locales sur l’évolution de leurs conditions de vie. Il apprend l’existence d’un groupe de séparatistes qui commettent des actes de terrorisme. Il rencontre en secret le chef du mouvement, sans d’ailleurs bien comprendre les raisons qui motivent les actions du groupe. Il rencontre une jeune villageoise, qui dit s’appeler Meghna, et, intrigué par la tristesse de ses yeux et son mystère, il en tombe amoureux. Après quelques jours, pendant lesquels leurs chemins se croisent, s’écartent, et se rencontrent de nouveau,  il la perd de vue, Bien que Meghna n’ait manifesté aucun intérêt pour lui, et le repousse même malgré son insistance, il en reste obsédé. Mais une fois rentré à Delhi, il découvre que sa famille a choisi de le marier avec Preeti, adorable et occidentalisée. Il se range à ce choix de raison et se résigne à chasser son amour de sa mémoire.

Dil Se


Soudain Meghna resurgit et se présente chez lui, cherchant un asile pour quelques jours. Amar sent alors que Meghna porte un lourd secret qu’elle ne peut lui révéler et qui l’empêche de l’aimer comme il l’aime.  En effet, elle fait partie d’un groupe de terroristes et a été choisie pour commettre un attentat suicide dans la capitale lors de la parade de la fête de la République. Amar découvre enfin ce secret, et leurs destinées s’entrelacent .Il essaye d’empêcher le pire.

Récompenses

Dil Se a reçu 6 récompenses aux Filmfare Awards, et une mention spéciale au Festival International du film de Berlin. Le film est également reconnu pour la beauté visuelle de ses scènes tournées dans les décors naturels de plusieurs régions de l’Inde, a été aussi récompensé par un National Film Award pour les meilleures photographies.

Fiche technique
Titre : Dil Se
Date de sortie : 21 août 1998
Lieu de tournage : Assam, Delhi, Kerala, Cachemire, Ladakh, Himachal Pradesh
Langage : Hindi, ourdou, assamais, tamoul, télougou
Budget : 3 M$
Durée France : 151 min (2h31)
Ratio d'aspect : 2.35:1
Son : DTS & Dolby

Site officiel : www.rage-india.com/dilse/

Distribution

Shahrukh Khan : Amarkant Varma
Preity Zinta : Preeti Nair  (fiancée d’Amar)
Manisha Koirala : Meghna (jeune femme terroriste)

Équipe technique
Réalisateur : Mani Ratnam
Scénario : Mani Ratnam
Dialogues : Mani Ratnam, Sujatha, Tigmanshu Dhulia
Producteurs :Mani Ratnam, Ram Gopal Varma, Shekhar Kapur
Photographie : Santosh Sivan
Musique : AR Rahman
Chorégraphie : Farah Khan & Pappu Khan (assistant)
Costumes: Pia Benegal, Shabina Khan, Vaishali Pachauri & V. Sai
Montage : Suresh Urs

Les chansons de Dil Se

Chaiyya Chaiyya
Sukhwinder Singh et Sapna Awasthi



Jiya Jale
Lata Mangeshkar et M G Sreekumar
Texte malayalam : Girish Pulthencheri


Dil Se Re
A R Rahman
Harmony - Anuradha et Anupama


E Ajnabi
Udit Narayan et Mahalakshmi


Thayya Thayya
Sukhwinder Singh
Texte panjabi : Tejpal Kaur


Satrangi Re
Sonu Nigam et Kavita Krishnamurthy

Rubrique des films sur l'Inde et venus d'IndeAprès nous avoir enchantés avec Jaya Ganga et One Dollar Curry, l'écrivain/réalisateur Vijay Singh, nous entraine dans son dernier film, India by Song, à revisiter l'histoire de l'Inde au travers des musiques et des chansons les plus emblématiques du cinéma et du folklore indien mais aussi, de rencontrer des personnages choisis avec beaucoup d'acuité. Diffusé en avant-première le dimanche 6 Juin 2010 à 20h35.sur France Ô, ce documentaire de 55 minutes est la garantie d'un véritable dépaysement à la mesure du talent et de la gaité de son auteur...

Rubrique des films sur l'Inde et venus d'IndeDépassant la simple dénonciation d'un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans Solutions locales pour un désordre global à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne...


Rubrique des films sur l'Inde et venus d'IndeSita sings the blues, rebaptisé par son distributeur en France Eurozoom, Sita chante le blue, arrive aujourd'hui dans huit salles de l'hexagone. Ce film d'animation de Nina Paley, primé au festival d'animation d'Annecy 2008, sert de trame à une visite guidée avec humour, fantaisie et jazz, à un épisode du Ramayana où Rama répudie sa jeune épouse Sita...


Choix des sous-titres accessible dans le player 

 

Rubrique des films sur l'Inde et venus d'IndeInspiré des Nuits blanches de Fedor Dostoïevski, Saavariya est une romance onirique du maître des ambiances envoûtantes, Sanjay Leela Bhansali, déjà auteur des mémorables succès internationaux Devdas et Black. Si le film n'a pas été un super hit en Inde, Bodéga l'a jugé taillé pour séduire les spectateurs français et en propose une version sous-titrée en français déjà visible dans 3 salles de Paris (Cinécité Halles), Nogent-sur-Marne (Le Bijou) et Grenoble (Le Club)...

Sous-catégories

Catégorie regroupant les distributeurs (France et étranger) et producteurs (France et étranger) de films indiens ou en relation avec l'Inde.

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos