Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique des romans en relation avec l'Inde ou d'auteurs IndiensEt les morts nous abandonnentLe 27 février 2002, cinquante-neuf hindous périssent clans l'incendie d'un train dans l'Etat du Gujarat, en Inde. Des musulmans ayant été soupçonnés d'avoir provoqué le drame, de violents affrontements intercommunautaires éclatent aussitôt et font près d'un millier de morts, en majorité de confession musulmane. C'est pour avoir assisté sur le terrain, en tant que journaliste, aux conséquences d'une explosion de la violence de masse qui a durablement traumatisé le sous-continent tout entier que Raj Kamal Jha a choisi d'en faire le sujet de son troisième roman.

Tandis que la violence embrase la ville d'Ahmedabad, un homme, M. Jay, découvre, à l'hôpital, l'enfant que sa femme vient de mettre au monde : une créature difforme dont seuls les yeux sont pleinement humains. Dans la nuit, M. Jay reçoit un appel téléphonique : une mystérieuse Miss Glass, qui semble tout savoir de lui et de son fils nouveau-né, le convoque pour un étrange rendez-vous. Commence alors pour cet homme, habité par un amour paternel indéfectible pour son enfant mutilé, la traversée d'une ville saccagée par des tueries aveugles, où il ne cesse de croiser les âmes errantes des victimes, chacune narrant l'atrocité de la mort que les événements lui ont réservée.

Récit d'une descente aux enfers, ce conte magistral, placé sous le signe de l'inhumanité qui va de pair avec le délire de toute foule meurtrière, s'affirme sans conteste comme l'entreprise romanesque la plus ambitieuse et la plus accomplie de son auteur.

Titre : Et les morts nous abandonnent
Auteur :
Raj Kamal Jha
Traducteur : Alain Porte de l'anglais (Inde)
Éditeur :
Actes Sud
Date de parution : Octobre 2008
400 pages - broché
Format : 115 x 217 mm
ISBN : 978-2742772605
Prix public :
25€ (23.76€ à la librairie indeaparis.com)

Rubrique de la littérature IndeBalram Halwai ne serait que l'un de ces millions de fantômes asservis dont l'Inde se sert chaque jour pour sa reptation vers l'avenir si son intelligence hors du commun ne l'avait justement propulsé dans les hautes sphères d'une conscience acérée. En quelques mois, il devient chauffeur de maître et profite des circonstances pour policer un apprentissage de la vie qui le mènera à prendre la plus folle des décisions...


Rubrique de la littérature IndeDiplômée de Harvard, c'est après un séjour dans la Death Valley (Californie) qu'Abha Dawesar décide de quitter le monde de la finance pour se consacrer à l'écriture. Son premier roman, Babyji, sur trame de relations saphiques est un vrai succès et plus particulièrement en France ou 10.000 exemplaires sont vendus. Abha Dawesar revient à la charge avec Dernier été à Paris, qui, sur les traces d'un sulfureux ancêtre, troque tango contre été, avec la même hardiesse et une ambition à peine avouée : devenir le roman de vos prochaines vacances…

sept_mers_et_treize_rivieres_iap.jpgLorsque Nazneen apprend son prochain mariage avec un homme qui vit en Angleterre et qu’elle n’a jamais vu, sa vie bascule. Élevée dans un village du Pakistan et dans le respect des traditions, elle sera désormais l’épouse dévouée d’un mari de vingt ans son aîné, sans charme et sans ambition. Exilée dans ce pays dont elle ne parle même pas la langue, elle se soumettra tout d’abord à ce destin qu’elle n’a pas choisi avant d’entrevoir peu à peu la lumière et, grâce à l’amitié et l’amour, de prendre enfin le contrôle de son existence. Nouvelle voix incontournable de l’Angleterre métissée, Monica Ali raconte, dans ce premier roman où l’humour affleure toujours sous le drame, l’histoire poignante d’un éveil à l’indépendance dans un monde où s’entrechoquent traditions et préjugés.

Monica Ali
Née en 1967 à Dacca (ex-Pakistan oriental), Monica Ali vit en Angleterre depuis l'âge de trois ans. Sept mers et treize rivières, son premier roman, a été adapté au cinéma en 2007 par Sarah Gavron. Sélectionnée par la revue Granta parmi les vingt meilleurs romanciers britanniques de la décennie avant même que son livre soit publié, finaliste du Man Booker Prize 2003, Monica Ali est devenue en moins d'un an un véritable phénomène dans le paysage littéraire international. Son nouveau roman, Café Paraíso, a paru aux éditions Belfond en 2007.

Les critiques
"Nous savons, quand nous refermons à regret ce livre si plein de vie, qu’un grand écrivain est né."
Geneviève Brisac, Le Monde 2

"Il fallait de l'audace pour s'attaquer aux thèmes ancestraux du hasard et de la nécessité. Monica Ali s'en tire avec brio. D'abord parce qu'elle les traite avec une fraîcheur, un sens de l'observation et un humour qui font mouche. Ensuite parce qu'elle connaît ces questions de l'intérieur."
Florence Noiville, Le Monde

"Monica Ali dresse une formidable galerie de portraits avec l'amant de Nazneen tenté par le fondamentalisme islamiste, son époux inepte ou sa meilleure amie excentrique, ainsi qu’une chronique désenchantée et incisive de la vie des cités de Brick Lane, où intégrisme et racisme se côtoient."
Le Figaro

Téléchargez le premier épisode

Titre : Sept mers et treize rivières
Auteur : Monica Ali
Traducteur : Isabelle Maillet de l'anglais (Inde)
Éditeur : 10/18
Date de parution : 06/04/2006
Pagination : 576 pages brochées
Code ISBN : 2264041706
Prix : 10€ (9.50€ à la boutique indeaparis.com)

Rubrique de la littérature IndeSous ce titre étrange se cache la version française de Parineeta, un ouvrage de Sharat Chandra Chatterjee (1876-1938), l'auteur Bengali du célèbre Devdas. Son édition en Français par Les Belles Lettres est qualifié par l'éditeur de trésor de la littérature romantique indienne mais une lecture attentive montre qu'on en est loin du compte...

Rubrique de la littérature IndePrésenté comme un roman policier, La couleur de deuil de Ravi Shankar Etteth, directeur du magazine indien Spice, tente de renouveler le genre en se concentrant sur des protagonistes qu'il enferme, en nombre restreint, dans l'antichambre de celle avec qui ils semblent tous avoir passé un pacte : la mort...

Rubrique de la littérature IndeLoin de Chandigarh de Tarun J Tejpal est un pavé de 677 pages, qui, comme de nombreux premiers romans, est largement autobiographique. Une histoire, apparemment banale, d'un couple soudé par une sexualité exacerbée qui se délitera après que le narrateur se soit laissé étourdir par sa rencontre avec de mystérieux carnets trouvés dans le chantier de sa maison de campagne…

Rubrique des romans en relation avec l'Inde ou d'auteurs IndiensFigure de proue de la nouvelle littérature indienne, le journaliste Indrajit Hazra, a régalé la critique avec son dernier ouvrage Le jardin des délices terrestres, parue sous titre anglais de The Garden of Early Delights, la version française de Marc Amfreville est publié en 2003 au Cherche Midi. A l'occasion du Salon du livre 2007, l'ouvrage est maintenant disponible au Livre de poche à un prix nettement plus abordable...

Rubrique de la littérature IndeCompartiment pour dames est l'histoire d’une femme qui s’est sacrifiée toute sa vie pour sa famille. Akhila, aînée d’une famille de quatre enfants, devient chef de famille à la mort de son père. Devenue mère, elle devient le parfait stéréotype de la femme au foyer appartenant à une autre époque. Elle se plie aux convenances, sacrifie sa vie de femme, d’amoureuse, de mère pour sa famille…

Rubrique de la littérature IndeGrand admirateur du Taj Mahal, j'ai commencé ma quête des ouvrages qui m'en donneraient plus de détail et mon intérêt c'est tout naturellement porté vers Le Songe du Taj Mahal qui met en scène, façon péplum made in Bombay, les différents protagonistes qui conduiront à sa construction...